Critique du film Annabelle Creation : Ce spin-off de Conjuring déçoit

Critique du film Annabelle Creation : Le film a une maison désolée, des orphelins, une religieuse, une femme mystérieuse derrière un rideau, une porte interdite, un épouvantail, une grange, un sous-sol, un télésiège, un ascenseur caché derrière un mur, un puits, et beaucoup, beaucoup de poupées.

Évaluation:2hors de5 Critique du film Annabelle Creation, Critique Annabelle Creation, Annabelle Creation, Miranda Otto, Stephanie Sigman,Critique du film Annabelle Creation : Les questions auxquelles nous voulons des réponses ne sont jamais posées dans le film.

Casting du film Annabelle Création : Miranda Otto, Stéphanie Sigman, Anthony LaPaglia, Lulu Wilson
Réalisatrice du film Annabelle Création : David Sandberg
Note du film Annabelle Création : 2 étoiles

Les PARENTS effrayés par leur propre enfant ont subi de nombreux films d'horreur. Un esprit malveillant dans une poupée d'enfant bien d'autres. Nous n'avons pas besoin de chercher plus loin que même The Conjuring, dont Annabelle: Creation est le quatrième spin-off et la préquelle d'une préquelle. Ouais, maintenant, ils devraient avoir cette tape. Annabelle : La Création a tout ça, plus une maison désolée, des orphelins, une religieuse, une femme mystérieuse derrière un rideau, une porte interdite, un épouvantail, une grange, un sous-sol, un télésiège, un ascenseur caché derrière un mur, un puits, et beaucoup, beaucoup de poupées. Qui a besoin d'une histoire, ou même d'un personnage qui fait des choses en plus d'ouvrir des portes étranges ?

Au début des années 40, un fabricant de poupées et sa femme, Samuel (LaPaglia) et Esther (Otto) Mullins, perdent leur jeune fille dans un accident. Ils se séquestrent dans leur vieille ferme branlante, loin de toute civilisation, avec leur chagrin, la poupée Annabelle (du nom de leur fille) et autre chose. Douze ans plus tard, dans cette maison arrive une religieuse (Sigman) avec six filles, ses pupilles dans un orphelinat qui a fermé. L'une des filles, Janice (Bateman), est atteinte de polio et laissée seule par les autres filles, commence à explorer la maison avec ses nombreux secrets et événements étranges.



Ensuite, les événements ne cessent jamais, le réalisateur Sandberg (Lights Out) déployant en grande partie les mêmes astuces. Les questions auxquelles nous voulons des réponses ne sont jamais posées. Ainsi, nous ne savons rien de la religieuse, sauf pour le détail émouvant qu'elle était autrefois dans un couvent de Roumanie où les autres sœurs n'ont aucun contact avec le monde extérieur ; rien sur les filles, d'âges et de désirs variés, et certaines plus intéressantes les unes que les autres, collées ensemble ; et presque zéro sur le couple qui les a mis en danger. Les acteurs, à l'exception de Bateman, et cela en grande partie parce qu'elle est la victime vedette cette fois, sont largement impassibles.

Une chose est claire cependant, nous n'en avons pas encore fini avec Annabelle. La photo que la religieuse montre de son couvent de Roumanie montre une mystérieuse silhouette tapie dans l'ombre. Le prochain dans la série The Conjuring est Nun.